MAURICE

 

 

 

 

 

Septembre 2012 : Bah il fallait bien que cela arrive un jour... Un voyage raté ce n'est pas mer à boire... Ici c'est l'Océan Indien que j'ai donc gouté à pleines gorgées : la Nature est capricieuse c'est un fait; nos amis cachalots nous ont fait faux-bond mais le plus déprimant ici, c'est qu'aucun plan B ne nous a permis d'atténuer la déception de ne pas avoir pu rencontrer convenablement ces animaux.

Cachalots qui s'cachent... à l'eau

Résumé

Oyez Oyez venez rencontrer les géants des mers et ca se passe à l'île Maurice ! Programme alléchant d'autant plus qu'il a trouvé ces lettres de noblesses grâce aux séquences tournées pour le film Océans. Alors oui les cachalots sont là mais à la différence d'équipes de tournages pouvant rester aussi longtemps que nécessaire pour boucler leurs séquences, nous n'avions, simples touristes passionnés, que 6 jours pour assouvir notre rêve... Et 6 jours à l'échelle du cachalot et de la Nature c'est bien peu... Un sorte de speed-dating pour gros mammifères marins quoi... Pour le coup, notre groupe n'a pas eu de chance : beaucoup de vent + mer agitée = nada. L'assurance de notre guide local "expert es-cachalot" a fondu comme neige au soleil... N'ayant rien trouvé après une première journée désastreuse, il a laissé sa place pour le reste du séjour à un collègue tout aussi impuissant à trouver ces gros animaux (c'est que l'Océan c'est grand). Bon, pour être tout à fait honnête, nous avons eu quand même la chance au cours du séjour d'en voir sur une journée (3 mises à l'eau rapides en tout et pour tout).

Je me suis laissé quelques mois de réflexion avant de publier ce compte-rendu pour essayer d'analyser les problèmes qui ont été mis en évidence lors de ce voyage organisé en Septembre 2012. Le problème principal selon moi est la façon dont le club local a communiqué sur cette prestation. L'assurance avec laquelle était annoncé : "nous savons qu'ils sont là", "nous savons où les trouver".... Mais on parle ici de cachalots et non de murènes habituées à être caressées... La zone où les cachalots résident s'appelle l'Océan et la parcourir au hasard avec un petit hors-bord pendant 7h tous les jours est complètement absurde. Si l'on décide de proposer ce genre de prestation à des plongeurs, il faut mettre les moyens pour pouvoir repérer ces animaux. Et ce n'est pas avec un hydrophone bricolé où l'on entend plus le bruit des gouttes ruisselant contre la coque du bateau que le moindre clic du cachalot qu'on va y arriver. Le type de ballade proposé lors de notre séjour était calibré pour des sorties à la journée de touristes désireux d'agrémenter leurs vacances sur cette belle île. Il est par contre complètement insuffisant lorsqu'on décide d'accueillir un groupe de plongeurs venus exclusivement pour nager avec ces animaux. Le dernier point concerne l'absence total de plan B. La Nature est capricieuse et au lieu de s'échiner et d'insister inutilement tous les jours à nous faire longer de long en large la côte à la recherche de fantômes il y avait moyen de pouvoir nous faire nager avec des dauphins. Cela aurait interrompu les recherches pendant 1h ou 2 mais au moins nous aurait permis de faire une rencontre sympathique... Mais non c'était bien mieux de continuer à longer la côte pour rien...

Au final vous l'aurez compris je déconseille fortement cette prestation sauf à croire en sa bonne étoile ou à être masochiste et aimer rester assis sur un petit bateau 7h par jour balloté par les vagues sans rien d'autre à faire que regarder les palmes de son voisin...

  • Les Plus : Euh.... Ah si : alors que d'ordinaire je prends entre 2000 et 3000 photos par voyage, ici je n'ai pas eu grand-chose à traiter: Une petite vingtaine de photos en tout et pour tout... Reposant.
  • Les Moins : Et comme si tout cela ne suffisait pas, nous avons assisté tous les matins à des embrouilles sur l'embarcadère du style "c'est mon ponton à moi et tu n'as pas le droit d'y accoster Na !". Au final, 1h d'attente tous les jours à 6h du mat pour pouvoir embarquer... No comment...

Photos

Toutes les photos présentées ici ont été faites avec un appareil reflex numérique Canon EOS 5D MkII pour la partie sous-marine et Canon Powershot G1X pour la partie terrestre.

Logistique

 


Bienvenue chez Pierre 2002-2013 Pierre Lobel. Tous droits réservés. Ce site est soumis à copyright.