INDONESIE

 

 

 

 

A travers plusieurs voyages j'ai pu visiter différentes régions de ce très beau pays. La biodiversité sous-marine est ici poussée à l'extrême. Chaque île recèle en effet ses propres espèces animales toutes plus étonnantes les unes que les autres...

Ile de Maratua

Ce voyage eu lieu en octobre 2007. 2 semaines quelques peu mouvementées dans le Maratua Paradise Resort. Au niveau du resort et des plongées nous avons été plus que gâtés. A Maratua le petit se mélange au gros et chaque plongée réserve son lot de surprises... Un très beau voyage que je conseille sans hésitation !

Résumé

Ce qui m'a le plus surpris à Maratua, c'est l'extrême diversité de la faune animale qu'on peut y rencontrer. C'est un concentré de plaisirs qui conviendra à tous les goûts : ceux qui aiment le "petit" seront ravis d'y trouver hippocampes pygmées, crevettes diverses et variées, galathées, crabes porcelaines, poissons feuilles, poissons pierres et mandarins... Bref de quoi contenter le plus difficile des macroteux :-) Quand à ceux qui préfèrent le "gros", ils en seront aussi pour leur argent : tortues, raies mantas, requins pointes blanches, pointes noires, requins gris de récifs, requins renards, bancs de barracudas et de bonites... Si après çà vous en voulez encore, les magnifiques récifs et tombants où éponges géantes et jardins de corail se succèdent sont là pour apporter la touche finale... Finale ? Non car il reste encore un trésor à Maratua: le lac aux méduses de Kakaban... Des milliers de méduses y vivent et nager au milieu d'elles dans ce lac bordé de palétuviers est l'un de mes plus beaux souvenirs.

  • Les Plus : Pour faire de la macro, rien de plus facile ! Il suffit de plonger sous le restaurant de l'hôtel dans 3m d'eau ! Poissons feuilles, poissons pierres et mandarins partagent la vedette avec platax et banc de carangues... De quoi faire de très belles plongées de nuit ! L'île de Sangalaki avec ses mantas est aussi un très beau spot. Quant à l'île de Kakaban et son lac aux méduses, c'est une expérience à faire ! Les méduses ne piquent pas les mains mais attention à vos lèvres toutefois !

  • Les Moins : le temps de transport pour arriver à Maratua est très long ! Mais le jeu en vaut la chandelle :-). Pas mal de courants sur certains spots mais les crochets sont fournis. Si vous n'êtes pas très à l'aise en plongée, il vaut mieux éviter "The Channel" toutefois.

Photos

Toutes les photos présentées ici ont été faites avec un appareil reflex numérique Canon EOS 20D.

Logistique

Mon voyage a été préparé avec beaucoup de professionnalisme (comme toujours ;-) par l'agence KeyLargo.

Archipel des Sulawesi

Ce voyage eu lieu en août 2006. 3 semaines très sympathiques entre Bunaken, les îles Togians et le détroit de Lembeh. Au menu, épaves, bancs de barracudas et de carangues, tombants vertigineux et muck dive... Le tout agrémenté d'une cuisine locale délicieuse et de la gentillesse des staff des différents clubs.

Ile de Bunaken

Résumé

Le séjour d'une semaine s'est déroulé chez les Froggies divers, excellent club dirigé par Christiane à la personnalité extrêmement attachante. Elle parle 6 langues (dont le français) et fera tout pour rendre votre séjour confortable. On est mis tout de suite à l'aise par tout le personnel du club. On part plonger sur de petites embarcations pouvant accueillir 8 plongeurs max pour 2 guides. En général, on revient sur Bunaken entre 2 plongées, mais il est possible de partir à la journée pour des sites plus éloignés. Au niveau du logement, les bungalows sont confortables mais il ne faut pas s'attendre à un 4*. Pas d'eau chaude (mais avec la température ambiante ce n'est pas un gros problème), et la douche se fait à la casserole. Au niveau installation électrique, c'est nickel. Ne pas oublier toutefois d'emmener une multiprise si on a plusieurs chargeurs à brancher en même temps.

  • Les Plus : Ceux qui aiment les tombants vertigineux seront servis. Beaucoup de couleurs et de vie le long des parois, et on peut voir passer du gros (requins pointes blanches, tortues, raies aigles) quelquefois dans le bleu. Au niveau macro, pas mal de choses sympathiques (nudibranches, crabes, crevettes, hippocampes pygmées...) et possibilité de faire du muck dive sur certains sites. Possibilité aussi d'aller sur Lembeh en croisière de 4j. Si vos oreilles sont sensibles aux infections, Christiane possède un médicament miracle qui a sauvé les plongées de 2 personnes (dont moi) du groupe.

  • Les Moins : Suivants les guides plus ou moins expérimentés, on verra plus ou moins de choses. Il y a beaucoup de courants autour de Bunaken, et certains guides n'osent pas changer le programme du jour même si les conditions ne sont pas optimales... La croisière Lembeh est soumise elle aussi aux caprices de la météo et lors de notre séjour, nous n'avons pas pu la faire.

Archipel des Togian

Résumé

La croisière d'une semaine s'est déroulée à bord du bateau du Wallacea dive cruise de Jérôme Doucet. C'est une très belle croisière qui est proposée ici. Elle mélange harmonieusement la beauté des fonds sous-marins avec celle des îles et des lagons qu'on croise sur notre chemin. Le bateau est très récent et tout confort: les chambres sont spacieuses, les toilettes marchent très bien (c'est très important dans une croisière) et l'alimentation électrique pour tous les équipements (phares, flash, APN...) est impeccable. L'encadrement est assuré avec sérieux par Jérôme et un second guide. Au niveau moteurs et pilotage de l'annexe, c'est par contre un ton au dessous. Quelques fausses manœuvres d'amarrage de l'annexe et des petits problèmes moteurs en fin de croisière ont un peu perturbés (sans grande gravité néanmoins) le déroulement du programme.

  • Les Plus : Très belles plongées dans un très beau décors ! On est toujours seuls sur les sites et suivants les plongées, on a droit à de l'ambiance (épaves de B25, tombants avec visi exceptionnelle, éponges géantes, énorme bancs de barracudas et de carangues...) ou de la macro/proxi/bio (nudibranches, tortues, raie aigle...)

  • Les Moins : Les Togian, ce n'est pas la porte à coté: pour y arriver, c'est un peu laborieux... Il y a aussi un gros potentiel encore sous-exploité par Jérôme qui est d'organiser des visites à terre. Beaucoup de plages idylliques et de lacs (dont un aux méduses) pourraient être rajoutés au programme des visites...

Détroit de Lembeh

Résumé

Le malheur des uns (une otite interne d'un membre du groupe) faisant le bonheur des autres, j'ai pu remplacer mes derniers jours de visites de volcans par un trop court séjour à Lembeh, au Divers Lodge Lembeh. Je le dit ici sans hésitations: de toutes mes expériences, c'est l'une de mes plus belles émotions de plongeur que j'ai jamais eu! Toutes les conditions sont réunies ici pour faire que notre séjour devienne paradisiaque. Le détroit de Lembeh renferme des sites exceptionnels pour qui s'intéresse à la bio et aux créatures étranges. C'est un festival d'hippocampes, d'antennaires, de nudibranches... Tous plus étranges et fascinants les uns que les autres. Tout cela avec un encadrement de rêve: 1 guide pour 2 plongeurs, des bateaux où on se retrouve à 4 maxi pour 2 guides, des bungalows tout confort (douches eau chaude et froide) peu nombreux et espacés dans un cadre naturel magnifique. Et un boss, Rob, attachant et très engagé dans la défense de ce site unique au monde.

  • Les Plus : Le Lodge est situé un peu à l'écart du détroit (compter 30min de bateau pour y arriver), ce qui fait qu'on ne subit pas les nuisances du passage des bateaux de commerce.

  • Les Moins : Pas grand chose à dire. Tout est parfait. Ah si, Rob ne parle qu'Anglais, Allemand ou Néerlandais. Il comprend un peu le Français si vous parlez lentement... C'est donc un peu plus difficile si vous ne parlez que Français, mais cela reste quand même jouable :-)

Photos

Toutes les photos présentées ici ont été faites avec un appareil reflex numérique Canon EOS 20D.

Logistique

Mon voyage a été préparé bénévolement par un Bertran - "Super Mérou" - aussi gentil qu'efficace. Bertran, c'est quand tu veux pour une prochaine virée !

Iles de Bali & Komodo

Ce voyage eu lieu en septembre 2005. 3 semaines très sympathiques entre les îles de Bali et de Komodo. Au menu, raies manta, hippocampes pygmées et muck dive...

Ile de Komodo

Résumé

La croisière a été faite à bord du Komodo Dancer. La prestation Peter Hugues est reconnue comme étant une prestation haut de gamme et à ce titre elle m'a paru par certain points quelque peu décevante. Rien à redire en ce qui concerne le bateau : c'est un très beau voilier en bois, avec des cabines spacieuses, de la place pour ranger son matos photo, la cuisine est excellente, l'équipage très sympathique et avenant. Les sites de plongée quant à eux vont du très très beau (je me souviens de plongées au flanc d'un volcan où des bulles s'échappent du fond couvert de cendres noires et où la profusion de vie explose en centaines de couleurs et de formes); au très banal (des dérivantes où l'on ne voit défiler que quelques amas de coraux). Pas mal de sites sont de plus touchés par la pêche à la dynamite (nous avons "subit" 2 explosions de dynamite au cours d'une de nos plongées : mes tympans s'en souviennent encore). C'est le fait de jongler entre des sites superbes et d'autres sans grand intérêt qui m'a perturbé durant cette croisière.

  • Les Plus : On peut trouver de tout autour de Komodo. Du plus gros (requins gris, requins pointes blanches, thons, carangues, barracudas) au plus petit (muck dive, nudibranches et hippocampes pygmées). Attention toutefois, le gros est assez timide et ne s'approche pas beaucoup. On a aussi l'occasion d'aller voir les fameux dragons de Komodo !

  • Les Moins : Attention, suivant les sites de plongée, l'eau peut varier de 29° à 18° ! Ne pas oublier sa capuche et son shorty si on ne prend qu'une 3mm: cela peut servir pour quelques plongées. Le fait de n'avoir qu'1 guide pour 7 plongeurs restreint aussi l'intérêt du guide. Suivant sa disponibilité (le guide qui filme n'est pas toujours très dispo par exemple...), vous pourrez voir plus ou moins de petites bestioles...

Photos

Toutes les photos présentées ici ont été faites avec un appareil reflex numérique Canon EOS 20D.

Ile de Bali

Résumé

C'est l'une des très bonnes surprises de mon voyage. Bali est une île magnifique et le regard porte des rizières aux différentes teintes de verts à l'océan et ses bleus profonds, en passant par les volcans aux couleurs ocres. Les gens y sont extrêmement accueillants et gentils. Ils ne vous agressent pas en tant que touristes et peuvent, aux détours d'une rizière vous indiquer des chemins qui vous mèneront dans la jungle située à 2 pas. Il est très triste que des attentats aient par 2 fois endeuillés cette belle île. Il faut faire néanmoins remarquer que ces attentats sont situés à Kuta qui est un quartier-ghetto situé au sud-est de l'île. C'est un endroit extrêmement occidentalisé où les surfeurs passent leur temps entre plage et boîtes de nuit. Autant dire que cet endroit est totalement dénué d'intérêt pour qui veux découvrir le vrai Bali authentique. Mon seul regret est de ne pas être resté plus longtemps sur cette île. Je n'ai pu découvrir qu'une infime partie des perles qu'elle recèle. Je me souviens néanmoins avec bonheur de ma sortie en mer à 4h du matin avec un pêcheur local, du sapan traditionnel qu'il a fallu pousser à l'eau (lourd !), des visions de la côte noyée dans la brume du matin, et des quelques petits thons que nous avons ramenés (enfin lui surtout :-)

  • Les Plus : Les quelques plongées que j'y ai faites (Padang Bai et Tulamben) montrent la grande diversité de ce qu'on peut voir à Bali : du plus gros (raie manta) au plus petit (muck dive) en passant par des épaves. Et pouvoir mixer plongées et visites de l'île est un vrai plus ! Sans parler de la cuisine locale, excellente et très bon marché.

  • Les Moins : Attention, suivant les sites de plongée, l'eau peut varier de 29° à 18° ! Ne pas oublier sa capuche et son shorty si on ne prend qu'une 3mm: cela peut servir pour quelques plongées. Bali n'est pas non plus réputée pour ses plages (les seules belles plages se trouvent à Kuta mais la faune de surfeurs qu'on y rencontre ne donne pas envie d'y aller). Beaucoup de vagues et de courants donc attention !

Photos

Toutes les photos présentées ici ont été faites avec un appareil reflex numérique Canon EOS 20D.

Photos sous-marines

(les photos de muck dive sont présentées en section Komodo)

Logistique

  • Mon voyage a été préparé avec beaucoup de professionnalisme (comme toujours ;-) par l'agence KeyLargo.

  • C'est le club francophone Ikan Dive qui m'a si gentiment accueilli sur place et a organisé mon séjour à Bali.

 


Bienvenue chez Pierre ©2002-2009 Pierre Lobel. Tout droits réservés. Ce site est soumis à copyright.